PROJET DE MISE EN PLACE D’UN INCUBATEUR SUR LA CULTURE ET VALORISATION DU MORINGA OLEIFERA AU CONGO

L’objectif général de ce projet consiste à mettre à la disposition de la population des produits dérivés du Moringa oleifera aux normes : · thé de Moringa, · poudre de feuilles de Moringa, · huile de Moringa destinée à l’usage médicinale, cosmétique et mécanique, · tourteaux de Moringa destinés à l’alimentation animale et · potabilisation de l’eau de boisson.
0.00€ donated
0 Donors
86 Days Left

DESCRIPTION SUCCINCTE DU PROJET

Le Moringa Oleifera est une plante tropicale capable de maintenir partout où elle pousse, les populations en bonne santé, comme il est montré par l’expérience que la plateforme associative Espace Créateurs mène dans le cadre de la promotion des produits dérivés du Moringa. Les feuilles et les fruits (gousses) de cet arbre ont une très haute valeur nutritionnelle (protéines, minéraux et vitamines). Ils servent en général de complément alimentaire car on peut consommer les feuilles en tant qu’alicament (crues en salade, sous forme de légumes verts ou en poudre) pour enrichir toute nourriture. Par ailleurs, ses graines sont utilisées dans la purification de l’eau de boisson, dans la production de l’huile (alimentaire) notamment et dans l’alimentation animale.

Le travail se déroulera en six (6) phases :

1. La phase d’identification et sélection des ressources humaines adaptées et qui peuvent conduire le volet concernant la domestication du Moringa de façon rationnelle ;

2. La phase de domestication appropriée (culture intensive et arboricole) pour obtenir enfin des modèles économiques utilisables par les entrepreneurs ;

3. La phase test de séchage et de broyage des feuilles fraîches pour obtenir une poudre soluble (ce qui n’est pas encore le cas aujourd’hui);

4. La phase d’analyse scientifique des produits manufacturés destinés à l’alimentation humaine et animale : la poudre de feuille et l’huile de graines de Moringa ;

5. La phase de conditionnement des produits dérivés manufacturés ainsi obtenus et leur mise sur le marché.

6. La phase de suivi et d’évaluation ainsi que de l’étude d’impact sur le milieu, à savoir les jeunes étudiants en fin de cycle et leur insertion socio-économique dans la filière Moringa en cours de développement.

CONTEXTE

Jusqu’ici, le Moringa est cultivé dans une approche maraîchère ou de culture intensive, pour obtenir les feuilles qui servent non seulement à produire de la poudre (en tant que complément alimentaire), mais aussi de thé ou de tisane pour des besoins thérapeutiques. Par ailleurs, l’arbre de Moringa produit des gousses contenant des graines/semences, dont les amandes séchées sont utilisées aussi pour des besoins thérapeutiques et plus précisément pour lutter contre certaines maladies liées à la malnutrition dont le diabète, l’hypertension artérielle et l’anémie.

A ce jour, aucune analyse scientifique n’a été entreprise pour connaître la composition nutritionnelle des produits dérivés du Moringa local, afin de conseiller les consommateurs en matière d’utilisation et donc de dosage.

Par ailleurs, quelques fermiers commencent à enrichir l’aliment de leur bétail (aviculture en particulier) avec la poudre de feuilles et surtout les graines de Moringa. Ceci étant réalisé de manière empirique.

C’est dans ce contexte que s’inscrit la problématique du présent projet qui concerne la mise en place d’un incubateur intégrant les ressources humaines provenant du sous-secteur de l’enseignement supérieur, dans les filières adaptées, à savoir la « production végétale » pour le volet maraîcher et les « techniques forestières » pour le volet arboricole, afin de réaliser les activités de « recherche action » nécessaires au développement d’une vraie filière Moringa au Congo.

Cet incubateur sera animé par une équipe pluridisciplinaire constituée tant de spécialistes de génie des procédés alimentaires que des spécialistes en zootechnie en passant par des structures d’appui et d’accompagnement des acteurs engagés dans la filière Moringa et les exploitations agropastorales.

JUSTIFICATION DU PROJET

Au Congo, du fait de la pauvreté importante de la population, la situation sanitaire et nutritionnelle des congolais en général, des femmes et des enfants, en particulier, est préoccupante et surtout désastreuse, lorsqu’ils sont atteints du VIH/SIDA.

C’est ainsi que Training en partenariat avec deux membres du Réseau Espace Créateurs, Santé & Nature et le Groupement des Femmes pour l’Approvisionnement Divers (GFAD Gie), avaient mis en œuvre depuis 2007, un projet pilote de culture et de transformation des feuilles fraîches du Moringa Oleifera en poudre, pour rendre disponible sur le marché congolais des compléments alimentaires simples à base des feuilles du Moringa Oleifera.

Ce projet intègre dans cette filière, une couche de la population vulnérable, à savoir les maraîchères de Loua (13km) et à Ntoula (30km) de Brazzaville Sud, dans le cadre de l’amélioration de leurs moyens d’existence durables, par la promotion de la diversification de leurs activités.

Les résultats obtenus depuis cette période sont pour ainsi dire mitigés car :

· D’une part, jusqu’ici les professionnels que sont les maraichers regroupés qui ont été utilisés, n’ont pas permis de bien asseoir de façon rationnelle un modèle économique de production du matériel végétal(production des feuilles fraiches et des graines) à promouvoir aux entrepreneurs intéressés. Beaucoup de temps et d’argent ont été engagé à les professionnaliser plutôt qu’à se concentrer sur un modèle de

productivité et de rentabilité d’une exploitation du Moringa maraicher et du Moringa arboricole.

· D’autre part, la technologie de séchage utilisée jusqu’ici n’est pas rentable, dans la mesure où il faut plus de 48 h et même 72 h pour obtenir un séchage satisfaisant pour le broyage et les quantités à sécher sont pour ainsi dire insignifiantes et peu adaptées à une unité productive donc rentable. Il nous faut trouver une autre technologie de séchage professionnel donc performant, capable de prendre un volume important de matériel végétal à sécher, pour rendre rentable l’unité pilote de transformation.

Par ailleurs, Le matériel de conditionnement de la poudre de feuilles et des feuilles séchées, est pour ainsi dire inadapté aux normes professionnelles. En effet, l’emballage en film polyéthylène utilisé (matériau qui a été interdit) oxyde les feuilles ou la poudre de feuilles au contact permanent de la lumière. Donc un autre type d’emballage anti UV est donc à rechercher pour conserver la qualité (couleur verte de la chlorophylle) du produit manufacturé.

Enfin, depuis janvier 2013, il a été possible avec une technologie rudimentaire de produire l’huile de Moringa de première pression à froid. Pour une meilleure productivité, il s’agit d’identifier une technologie appropriée plus performante et plus facile à manier.

En définitive, Il s’agit ici de réaliser une analyse scientifique de deux produits dérivés qui font l’objet d’une commercialisation sur le marché domestique et bientôt à l’export dans le cadre du commerce équitable : la poudre de feuilles de Moringa et l’huile de Moringa dont les vertus thérapeutiques et surtout cosmétiques sont de bonne qualité hygiénique et nutritionnelle à travers le monde. Par ailleurs, dans la mesure où les tourteaux de Moringa peuvent clarifier les eaux troubles, il serait opportun qu’une étude soit réalisée pour faciliter l’accès des populations, notamment rurales, à l’eau potable qui est un enjeu majeur pour le Congo.

OBJECTIF GENERAL

L’objectif général de ce projet consiste à mettre à la disposition de la population des produits dérivés du Moringa oleifera aux normes :

· thé de Moringa,

· poudre de feuilles de Moringa,

· huile de Moringa destinée à l’usage médicinale, cosmétique et mécanique,

· tourteaux de Moringa destinés à l’alimentation animale et

· potabilisation de l’eau de boisson.

OBJECTIFS SPECIFIQUES

1. Appuyer et accompagner des étudiants, des filières Production végétale et techniques forestières, dans un espace aménagé (dans la biosphère de l’ex-ORSTOM), ainsi que ceux de l’ENSP.

2. Réaliser des modèles économiques :

a. Produire et conditionner selon les normes des feuilles fraiches destinées à la fabrication de la poudre de feuilles séchées sur 5000 m2 de culture intensive de Moringa.

b. produire des semences locales à certifier, puis l’huile de table et à usage médicinale, cosmétique et mécanique ainsi que les tourteaux destinés à l’alimentation animale sur 1 ha de plantation de Moringa.

3. Analyser les produits manufacturés afin de connaître leurs qualités nutritionnels et thérapeutiques et les conditionner selon les normes requises dans la profession ;

4. Rendre disponible sur le marché après certification, deux variétés de semences, PKM1 et LAM, de l’essence forestière de Moringa Oleifera.

LES BENEFICIAIRES DU PROJET

· Les bénéficiaires directs

o 12 étudiants de l’ENSAF et 2 de l’ENSP, en fin de cycle et qui veulent s’insérer dans une filière économique porteuse de développement : le cas du Moringa Oleifera.

o Les structures d’appui et d’accompagnement des acteurs économique. (cas de l’unité pilote de Santé & Nature avec « Berlioz »).

· Les bénéficiaires indirects

o Les populations locales.

THEMES DE RECHERCHE

Etude de la valeur nutritionnelle des feuilles et des fruits du Moringa ;

Analyse biochimique des feuilles et des fruits pour une meilleure posologie

RESULTATS ATTENDUS

· Objectif1 :

o dix (10) start-up spécialisées dans la culture intensive de Moringa et 2 plantations pilotes de ½ ha chacune, sont créées et managées,

o les semences sont certifiées

o 2 étudiants sont engagés dans la valorisation du Moringa.

· Objectif 2 :

o un modèle économique de production pilote des feuilles fraiches de Moringa et de poudre de feuilles séchées de Moringa sur une superficie de 5000 m2

o un modèle économique de production des semences et d’huile de Moringa à partir d’une plantation d’un ha, comprenant les deux variétés de semences (LAM et PKM1)sont disponibles.

· Objectif 3 : les produits dérivés manufacturés sont conditionnés et analysées et leurs compositions nutritionnelles connues.

· Objectif 4 :les semences produites sont certifiées, puis écoulées sur le marché local et international ou alors valorisées sous forme d’huile ou poudre de graines.

LES ACTIVITES DU PROJET

· Organisation de la plateforme comprenant l’ensemble des partenaires et des acteurs ciblés et spécification des tâches de chaque partie prenante ;

· Sélection des bénéficiaires directs (les étudiants) et organisation de leur intervention sur le site d’implémentation ;

· Identification puis acquisition des intrants, équipements et matériels agricoles ;

· Renforcement des capacités des jeunes exploitants dans l’agroforesterie

· Dotation des intrants, équipements et matériels agricoles aux acteurs ;

· Préparation des planches de 28 m2 soit 12 planches par jeune exploitant et deux plantations pilotes d’un ½ ha chacune ;

· Mise en cultures (semis et plantation) ;

· Suivi des start-up et des plantations pilotes ;

· Récolte de la production du site maraîcher et de la plantation

· Test de fabrication, d’analyse et de conditionnement de la production i) de la poudre de Moringa) de l’huile de Moringa) des tourteaux et poudre de graines de Moringa par les structures partenaires.

· Suivi et évaluation du projet et étude d’impact sur le milieu.

LES PARTENAIRES DU PROJET

· Santé & Nature, détentrice d’une unité pilote de transformation du Moringa en poudre de feuilles de Moringa en tant que complément alimentaire et thé /tisane. Elle va exprimer les besoins en approvisionnement en feuilles fraîche en vue de fabriquer la poudre de feuille de Moringa sur une base contractuelle. C’est le marché d’écoulement des 10 start-up installés dans l’incubateur.

· le CRIPT spécialisé dans les technologies alimentaires. Il va fournir ou recommander les équipements adaptés au séchage et à la transformation agro-alimentaire ;

· ENSP spécialisée dans la formation professionnelle. Elle fournira deux étudiants en fin de cycle spécialisés dans l’agro-alimentaire.

· SOFAB-CODIPA et/ou AVICOL1 deux unités de fabrication d’aliment de bétail. Elles pourront réaliser les tests de consommation des intrants comme les feuilles fraiches, la poudre de feuilles de Moringa et les tourteaux de graines de Moringa sur le cheptel des éleveurs ou leur incorporation dans la formule de fabrication de l’aliment de bétail par ces deux unités de production.

· le CERVE spécialisé dans les études et recherches sur les végétaux. Il va réaliser des études sur les cultures et les problèmes phytosanitaires pour les combattre et valider les résultats de l’expérimentation sur le site maraîcher.

· l’ENSAF spécialisée dans la formation initiale des étudiants engagés dans deux filières professionnelles, à savoir la production végétale et les techniques forestières. Elle va identifier et mettre à la disposition du projet, 12 étudiants en fin de cycle : 10 dans la filière de Production végétale pour la culture intensive du Moringa et 2 de la filière « techniques forestières » pour réaliser deux plantations pilotes et suivre le processus de valorisation des fruits (graines) au centre- pilote « Berlioz » de Santé & Nature.

· le CRVZ spécialisé dans la zootechnie. Il va réaliser et valider, en partenariat avec AVICOL1, des essais cliniques concernant l’introduction des tourteaux et autres produits dérivés du Moringa dans l’alimentation animale

· la SNDE dans le cadre de l’assainissement et la potabilisation des eaux brutes.

· Mégatel Systems spécialisée dans les systèmes d’information. Elle mettra en place un système d’informations liées au besoin du projet.

STRATEGIE ET MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET

La mise en œuvre du projet se fera suivant le calendrier d’exécution à mettre en place.

RISQUES A PRENDRE EN CONSIDERATION

Ce projet peut comporter des risques, notamment :

· L’instabilité des institutions ;

· La difficulté de trouver des personnes ressources disponibles pour réaliser certaines activités prévues ;

· Le financement défectueux ;

· Les troubles socio – politiques pouvant survenir dans le pays ;

· L’augmentation imprévue du coût des biens et services à acquérir.

Your Donation
Details
Payment
Choose Your Payment Method
Cette entrée a été publiée dans . Sauvegarder le permalien.

1 commentaire sur « PROJET DE MISE EN PLACE D’UN INCUBATEUR SUR LA CULTURE ET VALORISATION DU MORINGA OLEIFERA AU CONGO »

  • bonsoir je voulais faire mon projet de soutenance sur le morenga.
    je suis étudiante à l’Institut Africain de Management ^(IAM -Dakar) et je souhaiterai obtenir votre aide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *